AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « People change and promises are broken »

Aller en bas 
AuteurMessage
Elwing
Gardienne
Gardienne
avatar

Féminin
Messages : 939
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 18

Encore plus ...
Autre personnage :
Devise: « Visez toujours la lune. Même si vous ratez, vous atterrirez parmi les étoiles. »
Victoires en combat RPG:
0/0  (0/0)

MessageSujet: « People change and promises are broken »   Sam 25 Jan - 9:50

Elwing & Tyrion
« People change and promises are broken »


L'hiver est bel et bien là, cela ne fait plus aucun doute. Je n'aime pas cette saison. Je n'aime pas avoir froid, ce qui nous fait partir sur de mauvaises bases, entre elle et moi. Mais encore, s'il ne faisait que froid, je pourrai l'aimer un minimum. Mais malheureusement l'hiver ne s'arrête pas au froid. Oh non, en hiver il y a la famine, il y a les morts, les innocents. Les lapins et tous les autres animaux dont nous nous nourrissons meurent aussi. Les plus jeunes, les plus âgés et les plus faibles meurent. Voilà ce qui arrive à chaque nouvel hiver, des morts. Et pour peu que Saakis nous attaque, il y en aura bien plus que d'habitude. Prions pour que cela n'arrive pas, nous n'avons pas besoin de ça. Nous sommes déjà assez maigre. Je ne sais même pas si nous pourrions survivre à une attaque "mineure", une attaque sans Saakis. Alors une attaque avec lui, je pense que nos chances de victoire trônent autour de zéro. J'avoue être de nature assez pessimiste, mais il faut bien avouer que j'ai raison. Seul Naaman peut battre son frère, et franchement, nous ne voyons pas beaucoup Naaman. Tout comme Gaya en passant d'ailleurs ... J'espère que ça lui passera, sinon c'est la défaite assurée pour la lumière, ce que je ne veux pas. Les ténèbres ne doivent pas gagner, Saakis surtout, il ne doit pas gagner. Je ne veux pas voir un monde de ténèbres, sans joie ni amour. Ce n'est pas ce que je recherche, en aucun cas. Et je ne veux pas non plus voir ce loup là vaincre, et puis quoi encore !? Il ne mérite pas la victoire. Il ne la méritera jamais. Il ne sait que se battre, il ne fait que se battre. Le mérite de la victoire ne se résume pas à ça. Il faut s'intéresser à ses congénères, aimer, s'occuper d'eux. Ce que Saakis ne fait absolument pas. A peine s'il connaît le nom de son Alpha et de son Lieutenant. Je suis sûre que je connais le nom de plus de loups dans sa meute qu'il n'en connaîtra jamais. UVA, son alpha a l'ego surdimensionné. Night, lieutenant et futur papa de louveteaux plus que recherchés. Kaala, celle qui comprend rien à rien. Nakaï, le mort. Argawaen, son apprenti et mon ami. Finwë, mon amie. Overthrow, celui qui me comprend contre mon gré. Moro, mon "sauveur". Et lui, combien en connait-il ? Je serai curieuse de le savoir, vraiment.
Il doit être près de midi et je traîne encore dans le clan. Autant me rendre utile, je vais inspecter nos territoires, seule. Je n'ai pas envie d'avoir à faire la discussion avec un autre loup. Surtout que, bien sûr, je vais me taper celui qui pose dix mille questions (inutiles qui plus est) à la seconde, alors c'est pas la peine. De plus, je serais bien plus efficace seule. Je quitte donc le camp sans demander mon reste et me dirige vers notre frontière avec les terres neutres. Celle-ci est bien trop souvent négligées, mais tout loup censé commencerait une invasion de par ces terres là. Alors c'est bibi qui va s'y atteler. Comme d'habitude. Tous les autres n'écoutent que Naaman et ne fond pas confiance à leur instinct. Ce que je suis l'une des rare à faire, sans vouloir m'en vanter. C'est purement et simplement la vérité. Les Light n'ont pas confiance en eux-même, ils ne vivent que par leur Alpha, Naaman. C'est malheureux à dire, mais c'est la vérité. C'est peut-être pour ça qu'en fin de compte je ne suis pas faîte pour être une Light, que je vais être une vagabonde.
Je lève la gueule, l’entrouvre légèrement et scrute la moindre odeur suspecte. Je ne repère rien de bien "méchant", mise à part l'odeur fraîche d'un vagabond, qui se trouve sûrement encore dans les parages. Je m'assois face aux terres neutres, toujours sur mes terre, et j'attend. Quoi de plus simple ?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Présentation ~ Fiche de personnage ~ Demande liens & RP



Absente jusqu'au 4 Mai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tintallë
Vagabond(e)
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Au pays des merveilles.

Encore plus ...
Autre personnage : Wilfa & Tayson.
Devise: « La séduction est une histoire de manipulation. »
Victoires en combat RPG:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: « People change and promises are broken »   Mar 18 Fév - 18:15


Tintallë ∞ Elwing

Le temps hivernal. Quoi de plus beaux. Voir les horizons masqués par un immense tapis blanc, rayonnant de mille étoiles, froid et délicieux à sentir sous nos coussinets. Ce n’était pas une saison que tu appréciais grandement, mais tu ne t’en plaignais jamais. Tu continuais d’avancer sans même te poser des questions. La mélodie que regorgeaient les oiseaux était simplement quelque chose de magnifique et de doux à attendre. C’était une des rares notes de musique prête à te faire voyager loin du monde réel. Ton monde rien qu’à toi, protégé de tous les loups barbares des terres de la Prophétie. Proche de la frontière des Lights, tu continuais à marcher en humant l’air. Une fine fumée sortait de ta gueule entrouverte après chacune de tes inspirations et expirations. Et dans cette dernière, tu tenais un jeune lapin tout frais, sans vie. Tu venais de passer toute une matinée sans de quoi te mettre sous les crocs. Il était temps pour toi te calmer ta faim et pouvoir ainsi te sentir plus à l’aise. Ce que tu n’aimais pas, c’était de retirer des vies aux âmes innocentes. Malheureusement, tu en avais besoin. C’était une des premières règles qu’on t’avait bien enseigné, sans aucune erreur. Tu en avais besoin pour survivre. Surtout en prenant le rôle d’une vagabonde aussi libre comme l’air. Les meutes t’avaient toujours repoussée. Elles n’étaient pas faite pour toi, même si celle des Lights de conviendrait le mieux. Tu aimais être libre et aller où tu le voulais. Être sous les ordres d’un autre loup ne te convenait pas. Pas du tout, même. Cette vision de pensée t’obsédait depuis ta fugue il y a quelques années de cela. Une fugue que tu avais dû faire à contre cœur si tu souhaitais encore vivre. Ce passé était ancré en toi, définitivement. Tu te souvenais comme si c’était le jour précédent. Tu courais encore et encore, épuisant chacun de tes muscles. Jusqu’à un beau jour où tu rencontrais un vieux loup, s’approchant petit à petit à son heure. Tu pensais avoir à faire à un autre loup mais ce ne fut pas le cas. En une fraction de seconde, tu ne t’en souvenais presque de rien. Seulement, il avait fait de toi un piège. Un piège à mâle, te donnant le don d’être une femelle à la beauté resplendissante. À partir de ce jour tu compris que ton ancien nom, Qetsiyah, venait de disparaître par « Tintallë », ta nouvelle identité. D’après ce que tu avais pu comprendre, ce nom signifiait « l’allumeuse ». Attendant comme ça, on pouvait croire que tu étais une louve bien méchante et un brin maniaque. Mais tu es restée tel que tu es. Une louve bien aimable et drôle à la fois. Tu as tes qualités comme tes défauts. Quand tu prenais la peine d’y repenser, c’était un long passé. Une longue histoire. Mais tu avais finis par survivre et depuis, tu vis avec. Depuis, tu avais pu faire de grande rencontre. Notamment celle avec des mâles de tout genre. Ils étaient attirés comme de faible mouche vers toi. À tes yeux, c’était facile de les avoir. Ce don te collant à la peau, ne lâchant aucune prise. Pourtant, tu aimais. Tu aimais pouvoir être en compagnie de loup. Te sentir en sécurité. Sentir leur chaleur contre ton poil. Oui, tu finissais par apprécier. Même si, de temps en temps, c’était lourd à porter sur tes faibles épaules.
D’un pas de velours silencieux, tu continuais à trottiner le long de la frontière avec la proie entre les crocs, habillant ta mâchoire. Tu n’avais pas l’intention d’y pénétrer, dans leurs territoires. Tu y passais seulement à côté, rentrant dans les terres où tu vivais actuellement. Le gibier semblait être une poupée de chiffon à près d’une soixantaine de centimètre au-dessus du sol. Tu n’entendais personne. Aucune présence vivante n’était à portée de ton regard. Et puis tu avais faim. Les petits gargouillements au fin fond de ton ventre ne faisaient que grandir de plus en plus. Tout ce que tu voulais, c’était de traverser quelques chemins encore avant de pouvoir te coucher et déguster la viande qui ne faisait que t’envier depuis avant. Sentir la fraîcheur dans la gueule ou encore le goût du sang contre ton palais. Rien que d’y penser tu pouvais en baver. Ce n’était pas si charmant, certes, mais c’était ainsi. En grande période d’hiver, la famine s’installe très facilement. Tu avais eu de la chance de trouver un jeune lapin bien en garde, non loin de toi. Autrement dit, tu serais certainement tombée sur un cadavre, gisant sur le sol depuis quelques jours, déjà à moitié mangé par les autres canidés. Quelle horreur. Qui serait capable de se servir dedans. Pas toi, dans tous les cas. Tu préférais la viande purement chassée par tes soins et dégustée par toi-même.

Tu continuais donc de trottiner, sentant peu à peu une autre odeur venir te remuer la truffe. Une odeur de vagabond également. Lentement, tu ralentissais la cadence afin d’être plus à l’aise. Ton regard vitreux d’une couleur rosée, tirant légèrement sur le violet, scrutait la verdure et les mystères de la nature autour de toi. Il n’y avait personne. Du moins, pas encore. Tu continuais de marcher, ignorant la rencontre que tu vas faire très prochainement. En quelques minutes seulement, tu voyais une belle louve, non loin de toi. Elle semblait attendre quelque chose ou quelqu’un. Peut-être qu’elle avait déjà sentit ta présence et qu’elle t’attendait. Tu t’arrêtas à portée de vue de cette dernière, le gibier toujours dans la gueule. Qu’attends-tu Tintallë ? Une réaction de sa part ? Peut-être qu’elle ne réagira même pas. Tu étais finalement soulagée de voir une femelle et non un mâle. Certes, tu adorais leur grande compagnie mais ça t’agaçais facilement le fait qu’ils restent collés à toi. L’amour. Un si beau mot, mais il ne comporte que cinq petites lettres. C’est bien peu malgré les effets qu’il peut provoquer. Tu avais déjà ressentis quelque fois ce sentiment. Ce sentiment d’être attaché à quelqu’un. De ne plus vouloir le perdre. D’être aveuglé par sa personne. De se sentir proche. De rêver du futur. Oui. Tu avais bien connu tout ça. Jusqu’au jour où ils finissent par te délaisser, seule, cherchant d’autres conquêtes bien meilleur. Une vie simple ? C’était facile à dire. Pour cause, tu connaissais aussi la souffrance. Et cette souffrance, se transformait toujours à nouveau en l’amour. Tu vis dans un cercle vicieux. Et aucune issue n’est possible en ce moment. Aucune.

Tu restais encore silencieuse, avant de baisser légèrement la tête vers le sol et d’y poser délicatement ta proie. Ton museau légèrement rougit par le liquide rouge, tu passais discrètement un coup de langue sur ce dernier. Cela te rendait presque débile de rester ainsi devant elle. Parle. Parle en lui disant n’importe quoi. Même un simple bonjour. Quelque chose qui ne fera pas de toi une perdue. Une solitaire dans tous les sens du terme.

▬ « … Bonjour ! »

Tu étais légèrement intimidée par elle. Elle semblait être plus rude que toi, malgré le fait que physiquement tu étais certainement plus musclée. Non, non. Tu ne passais pas ton temps à entraîner ton corps. C’est le temps. Il avait fait de toi une louve bien imposante même si tu possédais l’un des plus doux caractères du monde.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwing
Gardienne
Gardienne
avatar

Féminin
Messages : 939
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 18

Encore plus ...
Autre personnage :
Devise: « Visez toujours la lune. Même si vous ratez, vous atterrirez parmi les étoiles. »
Victoires en combat RPG:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: « People change and promises are broken »   Lun 28 Avr - 15:09


Le vagabond en question devait aussi avoir senti mon effluve. J'entendis des bruits de pas se rapprocher, puis, assez rapidement, une silhouette blanche se fit apercevoir. Le vagabond, qui se révéla être une vagabonde, portait dans sa gueule un jeune lapin, fraîchement tué. La louve blanche était d'une beauté à couper le souffle. Je n'avais jamais vue d'aussi belle louve de toute ma vie. J'en ai connue de très belles, certes, mais celle-ci les écrase largement. Elle était assez grande et musclée. Son pelage était soyeux. La couleur de ses yeux est assez dure à déterminer, ni rose ni violet, c'est un mélange des deux. Un magnifique mélange, très subtile, qui va à ravir avec son pelage. Son museau est bien pigmenté, en d'autres termes, elle est réellement magnifique.
Le problème avec les loups magnifique, c'est qu'ils ont la fâcheuse tendance à prendre la grosse tête. J'attendais donc de voir sa réaction avant de pouvoir juger cette louve, voir si, au fond, elle est comme le reste, ou si elle a ce petit truc en plus qui la différencie et la rend si unique. La beauté extérieure est une chose, la beauté intérieure en est une autre, bien plus subtile, bien plus belle. Bien plus rare aussi. Malheureusement.
Elle se baissa légèrement et posa sa proie par la même occasion. Peut être à défaut du reste, elle était en tout cas polie. Ce n'est pas tous les loups qui auraient eu la délicatesse de poser leur proie avant de saluer leur ... camarade. Elle passa délicatement un coup de langue sur son museau pourpre. Nous restions ainsi un moment. Aucun ne parlait. Que dire ? Nous ne nous connaissions pas. Je pourrai peut-être la chasser, mais j'avais deux raisons pour ne pas le faire. Techniquement, elle n'est pas sur mon territoire, elle est simplement très près. Deuxièmement, je n'en ai pas envie. Elle me paraît être une louve fort aimable, ce qui me changera des grosse brutes du coin. Et puis c'est une vagabonde. Je serai bientôt des siens. Nous serons peut-êtres des amies qui sait ?
Elle brisa soudain le silence.

    « … Bonjour ! »


Que dire ? "Bonjour." ? Cela ne ferrait pas avancer notre discussion, et nous retournerions au point de départ ... Je ne veux pas y revenir, rien que saluer est un grand pas. Elle l'a fait, je n'ai pas osé. Mais je dois assumer, donc maintenant c'est à moi d'entamer la conversation, je dois trouver un sujet de discussion, et ce n'est pas une chose aisée quand on ne connaît rien de l'autre. Je pourrai bien utiliser mon pouvoir et en savoir plus, mais je n'en ai clairement pas envie. Je n'utilise ce pouvoir que pour ceux que je "ne sens pas", ou ceux que je n'aime tout simplement pas. Je laisse le bénéfice du doute à cette louve.

    « Bonjour ... Je ... je suis Elwing. Qui es-tu ? »


Je n'avais pas osé dire tout ça d'une traite, de peur de paraître trop "direct". Je ne pense pas l'avoir été. Dans tous les cas, j'aurai tout fait pour l'éviter. Je voulais seulement en savoir un peu plus sur elle et sur sa personnalité. Elle me paraissait vraiment être une louve noble, n'importe qui, qu'il soit télépathe ou non, aurait pue croire de même. Reste à savoir si mon intuition est bonne.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Présentation ~ Fiche de personnage ~ Demande liens & RP



Absente jusqu'au 4 Mai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « People change and promises are broken »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« People change and promises are broken »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» People change.. (Mairead)
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» On ne change pas une equipe qui gagne
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie :: → LES TERRITOIRES :: Terres Neutres :: La frontière W.L-
Sauter vers: